Voyageurs

Visiteurs au Canada

Ayez en main les documents d’identité requis

Vous devez avoir en main les pièces d’identité requises pour vous-même et pour tous les enfants qui voyagent avec vous afin de prouver que vous avez le droit légal d’entrer au Canada à votre arrivée.

Tous les visiteurs arrivant ou transitant par les États-Unis devraient consulter le site du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis pour obtenir de l’information concernant l’Initiative sur les voyages dans l’hémisphère occidental, et les exigences pour entrer ou revenir aux États-Unis.

Documents d’identité pour les citoyens et les résidents permanents des États-Unis

Si vous êtes citoyen ou résident permanent des États-Unis, vous devez avoir en main une preuve de citoyenneté, comme un passeport, un certificat de naissance, un certificat de citoyenneté ou de naturalisation ou un certificat de statut d’indien, de même qu’une pièce d’identité avec photo. Si vous êtes un résident permanent des États-Unis, assurez-vous d’avoir en main la preuve de votre statut, par exemple votre carte de résident permanent des États-Unis.

Participants aux programmes des voyageurs dignes de confiance

Citoyens des États-Unis

Les citoyens des États-Unis qui participent au programme NEXUS peuvent utiliser leur carte d’adhésion à titre de preuve d’identité et de citoyenneté pour entrer au Canada dans les modes terrestre, aérien ou maritime, et ce, dans les voies régulières et les voies réservées aux participants NEXUS. Les citoyens des États-Unis qui participent au programme EXPRES peuvent utiliser leur carte d’adhésion pour entrer au Canada dans les modes terrestre ou maritime seulement. Dans le mode aérien, la carte d’adhésion à EXPRES est seulement acceptée à titre de preuve d’identité si vous voyagez au Canada en provenance des États-Unis.

Résidents permanents des États-Unis

Les participants aux programmes NEXUS et EXPRES qui sont des résidents permanents des États-Unis doivent tout de même voyager avec leur passeport et avec une preuve de résidence permanente, des documents qu'un agent des services frontaliers (ASF) peut leur demander de montrer à la frontière.

Quel que soit le mode de transport utilisé, nous vous recommandons de vous munir d’un passeport valide pour tous vos voyages à l’étranger, y compris pour entrer au Canada en provenance des États-Unis à titre de visiteur. Les transporteurs aériens ou d’autres organismes de réglementation des transports peuvent exiger que les voyageurs présentent un passeport, puisque c’est le seul document d’identité accepté universellement.

Documents d’identité pour les visiteurs étrangers

Tous les voyageurs étrangers doivent être munis d’un document d’identité accepté et d’un visa valide (au besoin) à leur arrivée au Canada. Le passeport est recommandé puisque c’est le seul document d’identité et de voyage fiable et accepté universellement pour voyager à l’étranger.

Autorisation de voyage électronique

Les nouvelles exigences d’entrée sont maintenant en vigueur : les voyageurs étrangers dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). En sont exceptés, entre autres, les citoyens des États-Unis ainsi que les voyageurs munis d’un visa canadien valide.

Jusqu’au 29 septembre 2016, les voyageurs qui n’ont pas d’AVE pourront quand même monter à bord de leur avion, pourvu qu’ils aient les documents de voyage appropriés, comme un passeport valide. Questions-réponses sur la période de clémence.

Voyager avec des mineurs

Les ASF sont aux aguets afin de repérer les personnes portées disparues. Ils peuvent donc poser des questions précises au sujet des mineurs qui voyagent avec vous.

Visitez la page Enfants et voyage pour en savoir plus sur les voyages à l’étranger avec des enfants.

Ce que vous pouvez apporter avec vous

En tant que visiteur, vous pouvez apporter certains articles au Canada à titre « d’effets personnels ». Les effets personnels comprennent les vêtements, le matériel de camping, l’équipement de sport, les appareils photos et les ordinateurs personnels. Les véhicules et les bateaux ou aéronefs privés entrent aussi dans cette catégorie.

Vous devez déclarer toutes vos marchandises à votre arrivée au premier point d’entrée de l’ASFC. Les ASF examinent les marchandises que vous rapportez au Canada ou apportez à l’étranger afin de vérifier votre déclaration. Si vous déclarez des marchandises à votre arrivée et que vous les ramenez avec vous en quittant le pays, vous n’aurez pas à payer de droits ni de taxes. Ces marchandises ne peuvent pas être :

  • utilisées par un résident du Canada;
  • utilisées pour le compte d’une entreprise dont le siège social se trouve au Canada;
  • données en cadeau à un résident canadien;
  • aliénées ou laissées au Canada.

L’ASF peut exiger que vous déposiez une garantie pour vos marchandises, dont le montant vous sera remboursé lorsque vous quitterez le Canada avec les marchandises. Si tel est le cas, il vous délivrera un permis d’admission temporaire dont vous conserverez une copie pour vos dossiers. Lorsque vous quitterez le Canada, présentez vos marchandises et votre copie du permis d’admission temporaire à l’agent des services frontaliers, qui vous remettra un reçu et le remboursement de votre garantie vous sera transmis par courrier.

Faire votre déclaration

Présentez-vous à un agent de l’ASFC

À votre arrivée au Canada, vous êtes légalement tenu de vous présenter à un agent des services frontaliers, de répondre honnêtement à toutes les questions et de déclarer vos marchandises comme il se doit. À ce titre, vous êtes tenu de déclarer tous les aliments, les végétaux et les animaux en votre possession.

Vous devez avoir vos pièces d’identité et vos documents de voyage à portée de la main. Soyez prêt à faire une déclaration exacte et complète, y compris fournir le montant en dollars canadiens des marchandises que vous apportez avec vous. Cela nous permettra d’effectuer les formalités douanières le plus rapidement possible.

Arrivée par avion : Si vous arrivez par avion, vous recevrez la carte de déclaration de l’ASFC à bord de l’avion. Vous devez la remplir avant l’arrivée. Pour un guide détaillé, consultez Arrivée par avion ou regardez notre vidéo sur YouTube.

Arrivée en voiture : Si vous arrivez en voiture, vous devez suivre les indications jusqu’au premier poste de contrôle. Un agent examinera vos pièces d’identité et autres documents de voyage et prendra votre déclaration verbale.

Arrivée à bord d’un bateau de plaisance : Si vous arrivez à bord d’un bateau de plaisance, rendez-vous directement à un lieu de déclaration téléphonique maritime désigné et appelez le Centre de déclaration par téléphone (CDT) au 1 888 226-7277 pour remplir les formalités de l’ASFC. Certains plaisanciers peuvent désormais faire leur déclaration au Centre de déclaration par téléphone de l’ASFC en utilisant leur téléphone cellulaire à partir de l’endroit où ils entrent dans les eaux canadiennes. Pour des renseignements supplémentaires, consultez le document d’information à l’intention des plaisanciers.

Carte de déclaration de l’ASFC

La carte de déclaration de l’ASFC nous fournit les renseignements nécessaires sur vous, sur vos voyages et sur les marchandises que vous importez au pays. Cette carte est remise aux voyageurs arrivant par avion et est également utilisée à certains endroits pour les voyageurs arrivant en train, en bateau ou en autocar. Assurez-vous d’apporter un stylo dans votre bagage à main pour la remplir avant l’arrivée.

Chaque carte comprend des directives qui vous aideront à la remplir. Vous pouvez inscrire sur une carte jusqu’à quatre personnes, si elles vivent au même domicile. Si plus de quatre personnes habitent à la même adresse, utilisez une carte supplémentaire pour chaque autre groupe de quatre personnes ou moins. Après avoir rempli la carte de déclaration, vous pouvez détacher et jeter les directives. Ne pliez pas la carte.

Assurez-vous de conserver la carte remplie, ainsi que vos pièces d’identité et tout autre document de voyage, à portée de la main. Vous devrez présenter cette carte de déclaration à plusieurs reprises à nos agents.

Pour toute question concernant la carte ou la réglementation canadienne, adressez-vous à l’agent des services frontaliers à votre arrivée.

Renvois aux services et inspections au secondaire

À tout moment durant vos échanges avec nos agents du point d’entrée, vous pouvez être renvoyé à la zone des services et des inspections au secondaire.

Nous sommes conscients du fait que les voyageurs peuvent être nerveux lorsqu’ils passent la frontière; toutefois, les renvois au secondaire ne doivent pas être considérés comme une indication de faute. Cela fait partie du processus normal de contrôle des voyageurs à la frontière auquel tout résident revenant au pays ou tout visiteur au Canada peut être assujetti.

Motifs possibles de renvoi aux inspections secondaires

Vous pouvez être renvoyé au secondaire pour diverses raisons, notamment pour :

  • faire vérifier votre déclaration et/ou vos documents;
  • répondre de façon plus approfondie aux questions sur vous ou pour présenter les marchandises en votre possession pour une inspection;
  • que l’on détermine si vous, ou les marchandises en votre possession, êtes admissibles au Canada;
  • payer les droits et taxes;
  • remplir ou traiter des formulaires vous permettant à vous ou aux marchandises en votre possession d’entrer au Canada.

Tous les voyageurs sont protégés par la la Charte canadienne des droits et libertés. Les renvois ne sont pas effectués sur une base discriminatoire, comme la race, la nationalité, la religion, l’âge ou le sexe.

À quoi s’attendre aux inspections secondaires

Si vous êtes renvoyé aux services ou aux inspections secondaires, un agent peut :

  • vous demander de fournir des renseignements détaillés sur votre visite au Canada ou sur la durée de votre séjour à l’étranger;
  • faire une enquête approfondie, vérifier des documents ou effectuer une recherche pour vérifier votre déclaration;
  • confirmer la garde légale des enfants voyageant avec vous;
  • traiter le paiement des droits et des taxes;
  • inspecter vos bagages, votre sac à main ou portefeuille, vos appareils électroniques (comme des ordinateurs portables et des téléphones cellulaires), votre véhicule et toutes les autres marchandises que vous transportez;
  • procéder à un examen visuel de votre animal de compagnie ou de tout autre animal voyageant avec vous;
  • vous demander de produire une preuve de l’argent disponible pour financer votre visite au Canada;
  • vous demander de fournir les reçus de toutes les dépenses et de tous les achats que vous avez effectués à l’étranger;
  • compter votre argent ou vos chèques de voyage en votre présence.

La plupart des voyageurs que nous inspectons respectent les lois et les règlements canadiens, cependant, nous rencontrons des individus qui sont prêts à enfreindre la loi et essayent de déjouer l’inspection. Pour cette raison, l’agent peut ne pas toujours répondre à des questions spécifiques concernant l’inspection secondaire.

Voyager avec des boissons alcoolisées et des produits du tabac

Boissons alcoolisées

Les boissons alcoolisées sont des produits dont la teneur en alcool est supérieure à 0,5 % par volume. Vous ne pouvez importer qu’une seule des quantités de boissons alcoolisées suivantes en franchise de droits et de taxes, au titre de votre exemption personnelle :

Limites des boissons alcoolisées
(La taille des bouteilles peut varier, mais que les quantités indiquées sont fermes.)
Produit Système métrique Système impérial Nombre estimatif
Vin Un maximum de 1,5 litre Un maximum de 53 onces de liquide Deux bouteilles de vin de 750 ml
Boissons alcoolisées Un maximum de 1,14 litre Un maximum de 40 onces de liquide Une grande bouteille standard de spiritueux
Bière ou ale Un maximum de 8,5 litres Un maximum de 287 onces de liquide Environ 24 cannettes ou bouteilles de bière ou d'ale de 355 ml
Vous ne pouvez importer qu'une seule des quantités de boissons alcoolisées indiquées dans le tableau en franchise de droits et de taxes, au titre de votre exemption personnelle.

Vous devez avoir l’âge légal de la province d’importation pour importer des boissons alcoolisées. Bien que vous soyez autorisés à importer des boissons alcoolisées en quantité supérieure à celles énumérées ci-dessus, nous rappelons à tous les voyageurs qu’ils sont tenus d’acquitter les droits et les taxes sur les quantités supplémentaires de boissons alcoolisées qu’ils importent.

Pour de plus amples renseignements au sujet de l’importation de boissons alcoolisées au Canada, visitez la page Limites de boissons alcoolisées et de produits du tabac.

Produits du tabac

En tant que visiteur ou résident temporaire, vous pouvez importer, en franchise de droits et de taxes, toutes les quantités suivantes de produits du tabac, à condition que vous soyez en possession de ces produits à votre arrivée au Canada :

Limites des produits du tabac
Cigarettes 200 cigarettes
Cigares 50 cigares
Tabac 200 grammes de tabac fabriqué
Bâtonnets de tabac 200 bâtonnets de tabac

Si vous apportez avec vous plus de produits du tabac que le permet votre exemption, vous devrez payer les prélèvements normaux sur le montant excédentaire. Ces prélèvements peuvent inclure les droits, les taxes et les frais provinciaux ou territoriaux. Lors du calcul des sommes dues, les agents des services frontaliers ne tiendront pas compte des produits portant la mention « DUTY PAID CANADA DROIT ACQUITTÉ ».

Pour une visite de courte durée, les quantités permises pourraient être réduites de façon appropriée selon la nature, le but et la durée de la visite.

Pour de plus amples renseignements au sujet de l’importation de boissons alcoolisées au Canada, visitez la page Limites de boissons alcoolisées et de produits du tabac.

Marchandises réglementées ou prohibées

L’importation de certaines marchandises est réglementée ou prohibée au Canada. Afin d’éviter des sanctions éventuelles, telles qu’une saisie ou une poursuite, assurez-vous de réunir tous les renseignements nécessaires avant de tenter d’importer des produits au Canada.

Exemples de marchandises réglementées ou prohibées :

  • Armes à feu et armes : Vous devez déclarer toutes les armes et les armes à feu en votre possession au point d’entrée de l’ASFC à votre arrivée au Canada.
  • Aliments, végétaux, animaux et produits connexes : Tous les aliments, les végétaux, les animaux et les produits connexes doivent être déclarés. Les aliments peuvent être porteurs de maladies comme l’E. coli. Les végétaux et les produits connexes peuvent abriter des espèces exotiques envahissantes telles que le longicorne asiatique. Les animaux et les produits connexes peuvent aussi être porteurs de maladies telles que la grippe aviaire et la fièvre aphteuse.
  • Explosifs, pièces pyrotechniques et munitions : Vous devez être muni d’une autorisation écrite et des permis requis pour importer des explosifs, des pièces pyrotechniques et certains types de munitions au Canada.
  • Véhicules : Le terme « véhicules » désigne toute sorte de véhicule récréatif, tels que les véhicules automobiles de transport de passagers, les camionnettes, les motoneiges et les caravanes, à condition qu’ils soient utilisés à des fins non commerciales. L’importation de véhicules est assujettie à de nombreuses exigences.
  • Produits de consommation : L’importation de certains produits de consommation pouvant présenter un danger pour le public (tels que les marchettes pour bébés, les graines de jequirity que l’on trouve souvent dans les objets d’artisanat) est prohibée. Les résidents canadiens doivent s’informer au sujet des produits de consommation qui sont assujettis à des exigences en matière de sécurité au Canada. Bon nombre de ces exigences sont plus rigoureuses que celles des autres pays.

Visitez la page Marchandises réglementées ou prohibéese pour en savoir plus.

Voyager avec 10 000 $ CA ou plus

Si vous importez ou exportez des instruments monétaires ou des espèces d’une valeur égale ou supérieure à 10 000 $ CA (ou l’équivalent en devises étrangères), vous devez les déclarer à l’ASFC à votre arrivée au Canada ou lorsque vous quittez le pays. Les instruments monétaires comprennent notamment les actions, les obligations, les traites bancaires, les chèques et les chèques de voyage.

Ce règlement s’applique aux espèces et aux instruments monétaires que vous avez sur vous, ou dans vos bagages et dans votre véhicule.

Lorsque vous arrivez au Canada avec 10 000 $ CA ou plus en votre possession, vous devez déclarer la somme sur la carte de déclaration de l’ASFC (si une carte vous a été remise), ou lors de la déclaration verbale faite à un agent des services frontaliers.

Lorsque vous quittez le Canada par avion avec 10 000 $ CA ou plus en votre possession, vous devez déclarer la somme au bureau de l’ASFC à l’aéroport, avant le contrôle de sécurité, ou si vous quittez le pays en voiture ou en bateau, vous devez déclarer que vous avez l’intention d’exporter des espèces à l’ASFC dans l’un de nos bureaux.

Pour de plus amples renseignements, y compris les directives pour déclarer l’importation ou l’exportation d’espèces en personne, par courrier ou par messagerie, consultez la page Déclaration des mouvements transfrontaliers des espèces.

Voyager avec des cadeaux

Si vous rapportez des cadeaux, ne les emballez pas avant de passer la frontière. Si vous le faites, un agent des services frontaliers pourrait déballer les paquets afin d’examiner les produits que vous importez au Canada.

Puis-je entrer au Canada?

Motifs d’interdiction de territoire ou de séjour au Canada

Il existe un certain nombre de motifs pour lesquels des personnes pourraient se voir refuser un visa ou l’entrée au Canada, ou être interdites de territoire, notamment les suivants :

  • sécurité
  • atteinte aux droits humains ou internationaux
  • criminalité
  • activités de criminalité organisée
  • motifs sanitaires
  • motifs financiers
  • fausses déclarations
  • non-respect des conditions stipulées dans la LIPR
  • interdiction de territoire familiale

Visitez la page Déterminer son admissibilité pour en savoir plus.

Surmonter les condamnations pénales

Selon le crime commis, le temps qui s’est écoulé depuis le moment où il a été commis et votre comportement depuis, vous pourriez tout de même obtenir l’autorisation d’entrer au Canada, si, selon le cas :

Visitez la page Surmonter les condamnations pénales pour en savoir plus.

Date de modification :