Test de dépistage et ventilation de conteneurs maritimes

Les conteneurs de fret maritimes sont utilisés à l’échelle internationale comme principal moyen pour transporter une variété de biens à travers le monde. Les entreprises commerciales emploient des conteneurs pour le transport de biens se servent des fumigants chimiques pour assurer la livraison en bon état de leurs biens. Les fumigants chimiques sont largement utilisés par l’industrie du transport comme agents pour détruire des espèces étrangères envahissantes dans des chargements de fret, pour protéger la cargaison et pour maximiser les techniques d’expédition. Ces composés chimiques peuvent être dangereux pour la santé humaine si certaines mesures de précaution ne sont pas suivies.

Santé et sécurité du personnel de l’ASFC

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) gère actuellement un programme de prévention des risques conçu pour traiter des risques posés à la santé et à la sécurité des employés qui peuvent être en contact avec des produits chimiques industriels toxiques communs dans le cadre de leur travail régulier.

L’ASFC maintient son engagement à éliminer toute exposition de son personnel à des composés chimiques, en les réduisant à des niveaux sécuritaires. Le Code canadien du travail, section 10.19, exige que le personnel soit protégé contre toute exposition à des agents chimiques. Les niveaux d’exposition sont déterminés par l’American Conference of Governmental Industrial Hygienists (ACGIH®) qui, en tant qu’organisme scientifique, détermine les valeurs limites d’exposition (VLE) et les limites d’exposition à certains composés chimiques dangereux. Santé Canada a été consulté afin de déterminer les moyens les plus efficaces pour identifier et éliminer les risques posés au personnel de l’ASFC.

Une partie du mandat de l’ASFC est de faciliter la libre circulation des biens commerciaux tout en maintenant la sécurité du public et celle de son personnel. Pour ce faire, des améliorations ont été apportées aux procédures et à la technologie.

Procédures

L’ASFC exige que la présence de fumigants dans tous les conteneurs maritimes soit testée dans les installations d’examen des conteneurs (IEC) avant le déchargement des biens.

Il n’est pas nécessaire de tester la présence de fumigants dans les conteneurs retenus pour un examen sur un quai ou une jetée. Ces conteneurs peuvent être ouverts et inspectés visuellement sans utiliser de protection respiratoire à condition que l’agent des services frontaliers ne pénètre pas dans le conteneur.

Après des analyses et recherches approfondies, l’ASFC a acheté et mis en service dans toutes les IEC un système de détection appelé SYFT Voice200™. Ce système comporte un spectromètre de masse permettant de détecter tous les composés chimiques industriels toxiques communs en près de deux minutes. Depuis la mise en œuvre des SYFT, l’ASFC a identifié d’autres composés chimiques dangereux présents dans les conteneurs maritimes, et a augmenté le nombre de produits dangereux testés à 10 fumigants ou solvants :

Afin de tenir compte du nombre croissant de ventilations requises dans les IEC, l’ASFC a retenu un système de ventilation à des fins de déploiement national. La Nordiko™ Gas Extraction Unit est un système utilisé pour ventiler les conteneurs contaminés par des fumigants et/ou des solvants. Ces systèmes d’extraction de gaz sont conçus pour faire entrer de force l’air propre dans les conteneurs, faisant ainsi sortir de force l’air contaminé. Le déploiement de cette technologie de ventilation a permis de réduire les durées de ventilation en augmentant l’efficacité du processus de ventilation.

Les chercheurs de l’ASFC continuent de tester et d’améliorer les procédures techniques au fur et à mesure de l’évolution des connaissances dans ce domaine de santé et sécurité.

Temps d’attente

Les nombreuses études exhaustives réalisées par l’ASFC ont conclu que le temps requis pour une ventilation efficace est de trois jours tout au plus. L’ASFC s’est engagée à des normes de service et s’assurera que les conteneurs maritimes ne restent pas pris dans le processus de ventilation des fumigants pendant de longues périodes.

L’ASFC aura pour objectif d’effectuer l’examen d’un conteneur maritime dans les 24 heures. Le temps sera calculé à partir du moment où l’ASFC commence l’examen et jusqu’à la fin de l’examen, lorsque les biens sont remis aux ouvriers d’entrepôt pour le rechargement dans le conteneur. Ceci est détaillé dans les normes de service.

L’ASFC reconnaît que les tests de dépistage et la ventilation des conteneurs pourraient entraîner des délais dans leur transport. Elle recherche en permanence des améliorations potentielles tout en assurant la santé et la sécurité de son personnel.

Coût des tests et de la ventilation

L’ASFC a fait des investissements importants en recherche et technologie utilisées pour les tests sur les fumigants et la ventilation. L’ASFC maintient son engagement de recherche et développement au fur et à mesure de l’évolution des connaissances dans ce domaine de santé et sécurité. Les coûts associés aux tests des conteneurs maritimes dans les IEC sont assurés en totalité par l’ASFC.

Date de modification :