Mesures reliées à la COVID-19 prises par l'ASFC pour les voyageurs arrivant par avion

2020-05-29
.

Transcription

L’Agence des services frontaliers du Canada a apporté des modifications aux processus pour les voyageurs qui arrivent au Canada de l’étranger par avion afin de protéger la sûreté et la sécurité des Canadiens.

Tous les voyageurs, qu'ils présentent des symptômes de la COVID-19 ou non, sont tenus de porter un masque non médical ou de se couvrir le visage à leur entrée au Canada.

Il y a maintenant deux points de contrôle reliés à la santé des voyageurs. Le premier a lieu à la porte lorsque les voyageurs descendent de l’avion, où les agents des services frontaliers procèdent au contrôle de chaque passager et membre d'équipage.

À ce moment-là, les voyageurs doivent déclarer à l’agent s'ils présentent des symptômes de la COVID‑19, comme de la fièvre, une toux ou de l’essoufflement. Tout voyageur qui déclare ou qui présente des symptômes de la COVID-19 sera accompagné à un agent de quarantaine de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) se trouvant dans une zone prédéterminée de l'aéroport. Ces voyageurs recevront un ordre d'isolement obligatoire de 14 jours. De plus, ils ne seront pas autorisés à monter à bord d’un moyen de transport public pour poursuivre leur voyage, qu’il s’agisse d’un avion, d’un autobus ou d’un train.  

Tous les voyageurs qui arrivent au Canada, qu’ils présentent des symptômes ou non, devront confirmer qu’ils ont un endroit approprié pour s’isoler où ils auront accès aux nécessités de base et où ils ne seront pas en contact avec des personnes vulnérables, comme celles qui ont des problèmes médicaux préexistants ou celles qui ont plus de 65 ans.

Les voyageurs qui ne présentent ou n’éprouvent aucun signe ni symptôme de la COVID-19 au premier point de contrôle seront dirigés vers le deuxième point de contrôle, la zone d’inspection primaire. À cette étape, les voyageurs se verront encore une fois poser des questions visant à déterminer s'ils présentent ou non des symptômes de la COVID-19. Si un voyageur déclare qu'il présente des symptômes de la COVID‑19, il sera dirigé vers un agent de quarantaine de l'ASPC pour un examen approfondi.

Si les voyageurs n'ont pas de symptômes de la COVID-19, un agent des services frontaliers les informera qu'ils doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours et leur fournira des documents de l'ASPC avec les directives à suivre.

L’ASFC aide l’ASPC dans ses efforts à surveiller et à appliquer l’ordre obligatoire d’isolement en recueillant de l’information de base reliée aux voyageurs arrivant au Canada. L’information recueillie comprend les données biographiques de base du voyageur, son vol et ses coordonnées.

Le gouvernement du Canada a récemment lancé l'application mobile ArriveCAN dans le Play Store de Google ou l'App Store d’Apple, et celle-ci constitue une alternative privilégiée au formulaire papier pour la collecte des coordonnées des voyageurs.

Les coordonnées recueillies par les agents de l'ASFC aux points d'entrée ou grâce à l'application ArriveCAN sont transmises à l'ASPC, qui déterminera quand et comment communiquer ces renseignements aux autorités provinciales et/ou aux organismes d'application de la loi, selon les besoins.

Les agents des services frontaliers restent vigilants et sont hautement qualifiés pour reconnaître les voyageurs souhaitant entrer au Canada qui peuvent présenter un risque pour la santé et la sécurité en raison de la COVID-19.

Tous les Canadiens doivent suivre les ordres qui leur sont présentés par les agents des services frontaliers à leur entrée au Canada et se conformer strictement aux mesures de l'ASPC sur l'éloignement physique, l'isolement et le lavage des mains afin de prévenir la propagation de la COVID-19.

L'ASFC veille à ce que tous les voyageurs qui reviennent ou qui arrivent au Canada reçoivent ces directives essentielles qui doivent être suivies pour se protéger, et protéger leurs familles ainsi que nos collectivités.

Le texte suivant apparaît à l'écran :
© Sa Majesté la Reine du Canada,
représentée par le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile,

Le mot-symbole Canada apparaît.

Date de modification :