Agence des services frontaliers du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Lettres au rédacteur

Les interruptions des services à la frontière nous affectent tous

Rick Comerford, The Windsor Star

Objet : Lettre de Jason McMichael intitulée « Le débrayage à la frontière était légitime » et publiée le 22 février

À l'intention du directeur de l'information :

Tout comme M. MicMichael, l'Agence des services frontaliers (ASFC) est fière du travail essentiel que font chaque jour les agents des services frontaliers partout au Canada. De par leur travail, ils appuient la sécurité du pays, en plus de contribuer à sa prospérité économique. Nous fournissons à nos employés la formation, les outils et les normes dont ils ont besoin pour réaliser notre mandat en toute sécurité.

Les interruptions des services à la frontière affectent non seulement les voyageurs, mais aussi nos partenaires de l'industrie qui alimentent l'économie canadienne. C'est pourquoi nous les prenons très au sérieux. Le pont Ambassador est un des plus fréquentés au chapitre des voyageurs qui entrent au Canada, et c'est le point d'entrée où le volume des expéditions commerciales est le plus élevé. Au cours de l'exercice 2010-2011, 5,8 millions de voyageurs sont entrés au Canada par ce point d'entrée, et plus de 1,3 million de camions commerciaux l'ont emprunté l'an dernier seulement. Il s'agit d'un point d'entrée essentiel et nous devons faire tout en notre possible pour éviter les interruptions inutiles des services.

Nos agents font preuve d'un très grand professionnalisme, et nous respectons leur droit de refuser d'effectuer un travail en vertu du Code canadien du travail s'ils ont un motif raisonnable de croire que le travail en question constitue un danger pour eux-mêmes ou une autre personne. Pour ce qui est des deux refus de travail dans la région de Windsor le 20 janvier 2012, des représentants du Programme du travail de Ressources humaines et Développement des compétences Canada ont mené une enquête et ont déterminé qu'il n'y avait pas de danger.

L'ASFC s'engage à assurer la sécurité et la prospérité du Canada en gérant l'accès des personnes et des marchandises lorsqu'elles arrivent du Canada ou en sortent. Afin de pouvoir le faire de façon efficace, nous devons travailler ensemble pour maintenir les services à la frontière.

Nous devons éviter les interruptions inutiles, car elles ont des répercussions immédiates sur le public qui compte sur nos services.

RICK COMERFORD, directeur général régional de la région du Sud de l'Ontario de l'Agence des services frontaliers du Canada ILLUS : Jason Kryk, The Windsor Star / L'ASFC s'engage à assurer la sécurité et la prospérité du Canada en gérant l'accès des personnes et des marchandises lorsqu'elles arrivent du Canada ou en sortent, écrit Rick Comerford, directeur général régional de la région du Sud de l'Ontario de l'Agence des services frontaliers du Canada.